Audition de la ministre Borne sur l'avenir de la filière nucléaire

Audition de la ministre Borne sur l'avenir de la filière nucléaire

Mercredi 8 janvier, les commissions du Développement durable et Aménagement du territoire et des Affaires économiques recevaient la ministre Elisabeth Borne pour discuter de l'avenir de la filière nucléaire.

Entre les déboires actuels des projets d'EPR (nouveaux réacteurs nucléaires), la dette très importante de l'exploitant historique, les énergies renouvelables de plus en plus compétitives, et les objectifs que nous nous sommes fixés de baisse de la part du nucléaire de notre mix électrique, la question de l'avenir de la filière doit être posée de manière claire et dépassionnée.

Les réacteurs nucléaires arrivent tous à courte et moyenne échéance à leur âge de vie maximal, et devront être mis à l'arrêt et démantelés. Il faut permettre aux territoires concernés de s’y préparer, et leur donner des perspectives d’avenir – ne répétons pas l’erreur de la fermeture des mines, qui a laissé démunis des pans entiers de notre territoire. Cette visibilité et cette prévisibilité impliquent, à mon sens, de disposer d’un calendrier précis des fermetures prévues.

Se pose aussi, de manière pressante, la question de la filière du démantèlement, qui concernera, à plus ou moins brève échéance, les 58 réacteurs en fonctionnement en France. Les coûts sont considérables et les défis techniques importants. On peut donc se poser cette question : N’est-ce pas là, plutôt que dans le renforcement du parc nucléaire, que se situent les enjeux d’avenir de la filière nucléaire ?

Audition à revoir ici.

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close