Audition de l'Institut national de Recherche en Sciences et technologies pour l'Environnement et l'Agriculture (IRSTEA)

Audition de l'Institut national de Recherche en Sciences et technologies pour l'Environnement et l'Agriculture (IRSTEA)

Mercredi 27 septembre, la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire organisait une audition de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) sur les conséquences des changements climatiques sur les risques d’incendie et les ressources en eau.

Qu'est-ce que l’IRSTEA?

L'IRSTEA est un organisme de recherche français crée en 1982 et nommé jusqu'en 2012 « Centre national du machinisme agricole du génie rural, des eaux et des forêts » (CEMAGREF). Il fait partie depuis 1986 des établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) établis par la loi d'orientation et de programmation pour la Recherche et le Développement technologique de 1982 (au même titre que le CNRS ou l'INRIA). L'IRSTEA est sous la double tutelle des ministères en charge de l'Agriculture et de la Recherche. L'Institut est aussi titulaire d'une convention avec le ministère de la Transition écologique et solidaire, qui est également cosignataire de son décret constitutif.
L'IRSTEA travaille sur les enjeux environnementaux qui se posent actuellement dans le domaine de l’agriculture et notamment sur les écosystèmes complexes liés à la gestion de l'eau et de la sécheresse, et, enfin, à l'aménagement durable des territoires. L'Institut utilise sa recherche pluridisciplinaire et son expertise pour être un appui aux politiques publiques
agroenvironnementales et aux collectivités territoriales. Il intègre sa recherche dans un écosystème d'acteurs scientifiques, publiques et privés. L’IRSTEA s'insère également dans un cadre à la fois européen et international par le biais de projets communs, partenariats stratégiques et d'équipes.

Les intervenants à la table ronde :
– M. Patrick Flammarion, Directeur général délégué à la Recherche et à l’innovation,
– M. Thomas Curt, spécialiste des feux de forêt,
– M. Olivier Barreteau, directeur de l’Unité de recherche sur l’eau, située à Montpellier,
– M. Eric Sauquet, spécialiste de la ressource en eau de l’Unité de recherche de Lyon
– et Mme Aliette Maillard, Directrice de la Communication.

Pour revoir l'intégralité de cette audition: cliquer ici

Extrait de l'intervention de Barbara Pompili :
" Ces dernières semaines ont été marquées en France par de nombreux incendies de forêt dévastateurs, mais aussi, plus récemment par des ouragans qui ont dévasté des territoires entiers en outre-mer. Il est désormais évident, mais vous aurez certainement l’occasion de l’évoquer lors de cette audition, que ces phénomènes extrêmes ont un lien avec le changement climatique.
• De façon plus précise, nous aimerions vous entendre sur ces relations entre les changements climatiques et les incendies, avec les évolutions du climat attendues en France et leur impact prévisible en matière de vulnérabilité au risque incendie
• Par ailleurs, vous pourriez nous parler également de vos recherches sur le risque « crues ». Notamment, est-on sur le point de mieux anticiper les risques d’inondations ?
• Enfin, concernant les ouragans dans les Antilles et le sud des Etats-Unis. quel est, selon vous, l’impact du changement climatique sur ces événements extrêmes ?"

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close