Audition de Vincent Peillon, Ministre de l'éducation nationale, par le groupe écologiste

Audition de Vincent Peillon, Ministre de l'éducation nationale, par le groupe écologiste

Les députés écologistes ont reçu Vincent Peillon mercredi 19 février afin d’échanger sur le projet de loi relatif à la refondation de l'école et sur la réforme des rythmes scolaires.

Tout en rappelant leur soutien à cette refondation de l'école et au passage à 4,5 jours par semaine, les députés ont attiré l'attention du Ministre sur de nombreux points : la scolarisation des élèves handicapés, la péréquation des moyens entre les collectivités territoriales pour les activités péri-scolaires, la souplesse dans la mise en oeuvre de la réforme des rythmes, la nécessaire réflexion à mener sur les rythmes annuels (congés d'été), le besoin de transversalité, l'ouverture aux structures associatives, la prise en compte des langues et cultures régionales, l'évolution des programmes, la révision du système de l'évaluation et de l'orientation etc.

Les échanges ont notamment permis au ministre d'en appeler à une participation "active" des députés écologistes aux futurs débats sur la loi de refondation scolaire, qu'il défendra dans les prochaines semaines. "Nous avons besoin que les progressistes s'expriment et se saisissent du débat" a-t-il notamment déclaré.

Sur la réforme des rythmes scolaires, Vincent Peillon a rappelé que son dispositif laissait aux acteurs de terrain le soin de déterminer les modalités d'application les plus adaptées aux situations de chaque territoire : "une règle pour l'intérêt des élèves - neuf demi journées par semaines - qui fait l'unanimité chez tous les spécialistes de l'éducation et de l'enfance, parce qu'elle est plus efficace et respecte les rythmes les plus favorables à l'apprentissage. Une liberté donnée aux communautés éducatives dans la mise en oeuvre, avec un accompagnement financier de l'Etat. C'est certes nouveau, car peu conforme au modèle jacobin. Le changement, cela crée toujours des réticences. Mais l'école a besoin de changement."

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close