Les député-e-s écologistes ont appris avec une profonde tristesse le décès de Pierre Mauroy.

Les député-e-s écologistes ont appris avec une profonde tristesse le décès de Pierre Mauroy.

Paris, le 07 juin 2013

 

Les député-e-s écologistes ont appris avec une profonde tristesse le décès de Pierre Mauroy.

De cet humaniste hors du commun, dont l'action appartient incontestablement à l'histoire de notre pays, nous conserverons le souvenir du réformateur qui sut mettre en œuvre le changement en 1981, de l'Européen et avant tout de l'homme d'audaces qui ont marqué durablement notre pays.
Pilote de la révolution institutionnelle de la décentralisation, il fut l'un de ceux qui portèrent un coup de boutoir salutaire au jacobinisme français.
Pierre Mauroy ne fut pas seulement le premier ministre de la réduction du temps de travail, des congés payés, de l'impôt sur la fortune ou de la retraite à 60 ans. Il a également été le premier ministre du réalisme et du courage, n'hésitant pas à affronter l'impopularité.
Capable de ruptures, nous n'oublions pas qu'il fut également à la tête du gouvernement qui mit fin au trop long feuilleton du Larzac et qui sut abandonner le projet de la centrale nucléaire de Plogoff.

Nos pensées vont à sa famille et à ses proches, à ses camarades de Parti, ainsi qu'aux femmes et aux hommes du Nord et de Lille, une région et une ville auxquelles il a tant consacré.

Barbara Pompili et François de Rugy
Co-présidents du Groupe écologiste de l'Assemblée nationale

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close