Les moyens de réussir la réforme des rythmes scolaires

Les moyens de réussir la réforme des rythmes scolaires

À l'occasion du vote du budget de l'Etat, le Gouvernement a suivi ma proposition de maintenir les dotations financières accordées aux communes pour mettre en place les nouveaux rythmes scolaires.

Cette aide de l'Etat sera donc prolongée l'année prochaine, alors qu'elle devait disparaître. Il s'agit d'une garantie importante pour la réussite de cette réforme sur l'ensemble du territoire.

Les financements seront désormais réservés aux communes se dotant d'un "Projet Éducatif De Territoire". Cette démarche garantit que tous les acteurs de l'éducation (collectivités, associations, enseignants...) se mettent autour de la table afin d'élaborer un projet cohérent pour les enfants. Cette concertation est un facteur indispensable pour réussir les nouveaux rythmes scolaires.

C'est aussi un moyen de faire en sorte que les temps d'activités périscolaires aient un véritable apport pédagogique pour les élèves, et que les communes soient encouragées en ce sens. Il n'est plus tolérable que l'argent public soit utilisé pour aider des communes qui se contentent d'instaurer un temps de garderie, méconnaissant totalement l'esprit de cette réforme.

En tant que membre de la commission éducation de l'Assemblée nationale, je suis très impliquée sur ce sujet et je suis à la disposition des communes qui le souhaitent pour leur faire part des retours d'expérience dans ce domaine.

 

D’ailleurs, depuis la rentrée, j’ai souhaité me rendre dans les communes de ma circonscription pour faire le point sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

 

20141013_160425J'ai commencé par Rivery, où la réforme s'est mise en place avec succès, notamment grâce au dialogue qui existait – et se poursuit – entre la Mairie, la Maison pour Tous, les associations, les enseignants et les parents.

Les élèves de Rivery bénéficient donc d’activités de qualité, accessibles gratuitement.

La question des locaux et du recrutement des animateurs reste délicate mais a été gérée avec une bonne intelligence collective.

Grâce à cet état d'esprit, nul doute que les choses pourront encore se parfaire avec le temps, sur l'aspect matériel comme sur l'articulation pédagogique avec le temps scolaire.

 

 

10363664_1500084643592107_8049195269103546072_nJe me suis également rendue au groupe scolaire de Pont de Metz. L’occasion de savoir comment la commune s’est organisée, les concertations qui ont eu lieu, et les choix qui ont été faits.

Les temps d’activités périscolaires ont lieu durant 1H30, deux fois par semaine, et sont accessibles gratuitement pour les élèves.

Ateliers sport, arts, jardinage…beaucoup de bonnes idées ont été mises en oeuvre grâce à des partenariats avec les associations et le recrutement d’animateurs.

 

 

Je compte poursuivre ces rencontres sur le terrain, qui permettent de tirer des enseignements sur la mise en place de cette réforme et de partager les bonnes pratiques. Cette démarche alimente et complète le travail que je mène à l’Assemblée nationale, dans le cadre de la commission des Affaires culturelles et de l’Education.

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close