Les sols, indispensable levier de lutte contre le réchauffement climatique

Les sols, indispensable levier de lutte contre le réchauffement climatique

Journée mondiale des sols.

« Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants », c’est par cette phrase de Saint Exupéry qu’a été ouvert le 2ème colloque de la Journée mondiale des sols, organisé par l’Association Française d’Etude des Sols, en partenariat avec la FAO et sous le Haut patronage du Ministère de l’écologie.

Brigitte Allain, Barbara Pompili et Joël Labbé, parlementaires écologistes, accueillaient au nom du jeune Club Parlementaire pour la Protection des Sols cette journée dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

Les notions de sécurité des sols et de sécurité alimentaire sont revenues à plusieurs reprises dans le débat. « Pas étonnant, selon Joël Labbé, car 55% des terres sont gérés par des agriculteurs. C’est une question centrale, et le changement des pratiques culturales vers le non labour, l’agro-écologie – est un outil puissant de lutte contre le dérèglement climatique. »

Barbara Pompili a évoqué l’artificialisation des sols et les grands projets inutiles : «  A chaque fois, des zones à fort intérêt écologique se retrouvent sacrifiées au profit de grands aménagements disproportionnés. », puis elle a conclu par les mots suivants « La terre est notre bien commun, qu’il faut préserver et utiliser avec respect. »

A l’heure des négociations sur le climat en vue de la COP 21, dans lesquelles les écologistes sont particulièrement investis, ces travaux doivent contribuer une prise de conscience par les pouvoirs publics des services multiples rendus par les sols : par la séquestration du carbone, ils permettent une atténuation du réchauffement climatique, mais la bonne santé des terres contribue aussi à la biodiversité, à préserver la qualité de l’eau et sert de support à la production d’aliments sains.

Equipe de Barbara Pompili

A lire également

Commenter

Close