Loi Biodiversité : rapport d'application

Loi Biodiversité : rapport d'application

La biodiversité est aujourd'hui en grave danger en France comme ailleurs. La communauté scientifique ne cesse de rappeler l’urgence à agir. Oiseaux, poissons, insectes, mammifères, amphibiens, reptiles... l'érosion de la biodiversité est générale.

Ce déclin touche directement nos besoins vitaux : c'est l’eau que nous buvons, la nourriture que nous mangeons, les plantes et bactéries qui nous soignent mais aussi les espaces naturels qui nous protègent contre les aléas climatiques, inondation, sécheresse, érosion... Ce sont les conditions mêmes de la vie sur terre qui sont désormais en danger. Et nous en sommes responsables du fait de nos modes de vie, de consommation etc.

La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a justement mis en place un panel d'outils et de dispositifs visant à agir sur cette situation. Cette loi me tient particulièrement à cœur puisque, convaincue de sa nécessité, je l'ai portée lorsque j'étais secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité.

Conformément aux missions de contrôle du Parlement, mes collègues Frédérique Tuffnell et Nathalie Bassire ont entrepris un travail important afin de contrôler l'application de cette loi. Elles ont présenté à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire leur rapport ce mercredi 20 juin. Je les en remercie et tiens à renouveler mes félicitations pour le travail colossal entrepris.

Ce rapport émet ainsi 49 recommandations pour progresser encore dans la préservation et la protection de la biodiversité. Vous pouvez voir ici la présentation par les deux rapporteures de leur travail et les débats qui s'en sont suivis au sein de la commission. Le rapport est consultable en cliquant ici.

Loi biodiversité : rapport d'application

La biodiversité est aujourd'hui en grave danger en France comme ailleurs. La communauté scientifique ne cesse de rappeler l’urgence à agir. Oiseaux, poissons, insectes, mammifères, amphibiens, reptiles... l'érosion de la biodiversité est générale.Ce déclin touche directement nos besoins vitaux : c'est l’eau que nous buvons, la nourriture que nous mangeons, les plantes et bactéries qui nous soignent mais aussi les espaces naturels qui nous protègent contre les aléas climatiques, inondation, sécheresse, érosion... Ce sont les conditions mêmes de la vie sur terre qui sont désormais en danger. Et nous en sommes responsables du fait de nos modes de vie, de consommation etc.La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a justement mis en place un panel d'outils et de dispositifs visant à agir sur cette situation. Cette loi me tient particulièrement à cœur puisque, convaincue de sa nécessité, je l'ai portée lorsque j'étais secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité.Conformément aux missions de contrôle du Parlement, mes collègues Frédérique Tuffnell et Nathalie Bassire ont entrepris un travail important afin de contrôler l'application de cette loi. Elles ont présenté à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire leur rapport ce mercredi. Je les en remercie et tiens à renouveler mes félicitations pour le travail colossal entrepris.Ce rapport émet ainsi 49 recommandations pour progresser encore dans la préservation et la protection de la biodiversité. Il sera bientôt mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale. En attendant, vous pouvez voir ici la présentation par les deux rapporteures de leur travail et les débats qui s'en sont suivis au sein de la commission.

Publiée par Barbara Pompili sur Vendredi 22 juin 2018

 

Equipe de Barbara Pompili

A lire également

Commenter

Close