Maîtriser sa consommation d'électricité : un impératif pour le Jour d'Après

Maîtriser sa consommation d'électricité : un impératif pour le Jour d'Après

J'ai a eu l'occasion d'animer jeudi 14 mai un atelier au sujet de la maitrise de la consommation d'électricité avec Michel Deverdet ancien secrétaire général d'Enedis et Olivier Sidler, porte-parole de l'association NegaWatt.

Organisé dans le cadre de la plateforme citoyenne lejourdaprès, cet atelier a été l’occasion de d’évoquer un sujet souvent oublié des débats sur la transition énergétique : celui des économies d'électricité. 

Pour relever ce défi, nos discussions se sont structurées autour de différentes questions :   

·      Quelles sont les spécificités de l’énergie électrique en France ? Historiquement grande productrice nucléaire, le parc bâti français est extrêmement consommateur d'électricité, bien plus que ses voisins européens. Bénéficiant par ailleurs d’un impact carbone plus faible que les autres énergies, l’énergie électrique apparait pour certains comme une des solutions majeures pour la transition énergétique. Pour d’autres, son faible coût affiché est loin d’être assuré dans le futur (avenir incertain de la filière nucléaire par exemple) et « le tout électrique » ne peut être considéré comme une solution pleinement acceptable, notamment car chaque forme de production d'électricité apporte son lot de pollutions: déchets radioactifs et risques d'accidents pour le nucléaire, consommation de matériaux et d'espaces pour les énergies renouvelables, ainsi que des effets sur la biodiversité.     

·      Quelles solutions peuvent-elles être mises en œuvre pour réduire notre consommation ? Les usages spécifiques (électroménagers, informatiques, etc.) représentent 50% de notre consommation d’électricité (environ 80% de la consommation des nouveaux bâtiments tertiaires). Agir prioritairement sur ces usages, que ce soit par des actions sur l'existant ou par la mise en place de réglementation adéquate, représente donc d'importantes sources d'économies d'électricité à moindre coût. La rénovation complète et performante des bâtiments privés et tertiaires est elle aussi un outil important, mais plus lourd à mettre en place. Or, les politiques publiques françaises en matière d'économies d'énergies peinent à atteindre leurs objectifs.   

·      Comment atteindre nos objectifs d’économie d’électricité ? C’est tout l’enjeu du débat et les politiques publiques peuvent avoir recourt à l’incitation (par le prix, la sensibilisation, etc…) ou à la réglementation. La réglementation a prouvé son efficacité dans de nombreux pays, et même en France pour ce qui est de nos équipements électroménagers dont la consommation diminue année après année. Mais en France, les avancées de la réglementation restent actuellement timides, voire même tendent à redonner de plus en plus de place à l'électricité. Attention : la consommation d'électricité  ne doit en aucun cas remplacer les efforts d'efficacité énergétique.

Des échanges à retrouver ici.

Equipe de Barbara Pompili

A lire également

Commenter

Close