Menaces de mort contre Claude Bartolone : une manifestation déplorable d’un antiparlementarisme ordinaire

Menaces de mort contre Claude Bartolone : une manifestation déplorable d’un antiparlementarisme ordinaire

Les député-e-s écologistes ont appris avec consternation les menaces de mort adressées à Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale.

Cet épisode désolant constitue un pas supplémentaire dans une escalade à laquelle ont contribué ces derniers jours trop de déclarations de leaders du mouvement anti-mariage pour tous, qu’il s’agisse de la mention de « sang qui va couler », d’appels à faire en sorte que les futurs mariages en mairie « ne se fassent pas dans le calme », ou d’opérations de traque des élu-e-s favorables au projet jusqu’à leur domicile.

Comment ne pas voir qu’en s’en prenant verbalement et même physiquement aux forces de l’ordre lors des manifestations organisées autour de l’Assemblée, qu’en utilisant des provocations physiques à l’égard d’un membre de cabinet ministériel et d’une fonctionnaire de l’Assemblée jusque dans l’hémicycle la semaine dernière, certains députés de l’UMP ont alimenté un climat propice à de tels débordements.

Dans ces moments difficiles pour la démocratie et le respect des institutions de la République, Claude Bartolone a su mener les débats dans le respect des droits de l’opposition. Les tentatives d’intimidation dont il est aujourd’hui victime sont inacceptables. Les député-e-s écologistes unanimes lui adressent leur total soutien.

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close