Mission parlementaire sur l’écotaxe poids lourds

Mission parlementaire sur l’écotaxe poids lourds

Les député-e-s écologistes soutiennent la proposition d’une éco-redevance poids lourds repensée pour faire face au défi environnemental et financer les transports du quotidien.

La mission parlementaire mise en place après le report la taxe poids-lourds a rendu publiques aujourd’hui les conclusions de ses travaux.

Eva Sas et François-Michel Lambert, qui représentaient le Groupe écologiste au sein de cette mission saluent un rapport qui dessine un dispositif amélioré, contribuant à engager la transition écologique des territoires et à renforcer le principe pollueur-payeur.

Selon Eva Sas, " le rapport montre que la taxe permettrait, à la fois, une réduction du trafic des poids-lourds de 2% et une amélioration de la performance environnementale des véhicules ». Elle souligne également que  les recommandations du rapport se traduisent par des « propositions pragmatiques conciliant les contraintes économiques des transporteurs et les objectifs environnementaux de la taxe ».

Les écologistes souhaitent le lancement rapide de ce dispositif d'éco-redevance poids lourds, indispensable pour dégager 1 milliard d'euros destinés à des projets de transports en commun du quotidien, notamment l’amélioration des lignes de train régionales et nationales.

Sur le plan environnemental, le rapport de la mission parlementaire démontre que l'éco-redevance poids lourds permettra également, à travers le développement du fret et du transport fluvial, de lutter contre la pollution de l'air.

L'impact environnemental se voit en outre renforcé par la proposition d’instaurer une franchise qui vise à exonérer les premiers kilomètres : cela ne pénalisera pas les petits trajets et encouragera les circuits courts et la relocalisation des productions.

François-Michel Lambert précise qu’ « au-delà de ce rapport, c'est toute la politique des transports de marchandises et de la logistique qui doit être revue ».

Les député-e-s écologistes appellent la ministre de l’écologie à se saisir du travail sérieux et pragmatique de la mission parlementaire, et à prendre en compte ses préconisations dans les meilleurs délais.

 

François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône

Eva Sas, députée de l’Essonne

Barbara Pompili et François de Rugy, Co-présidents du Groupe écologiste de l’Assemblée nationale

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close