Question au Gouvernement : Le Canal Seine Nord

Question au Gouvernement : Le Canal Seine Nord

Mercredi 1er octobre, lors de la séance de questions d'actualité au Gouvernement, le Premier ministre m'a répondu sur la question du Canal Seine Nord Europe, grand projet inutile qui va monopoliser les investissements publics au détriment de la rénovation et de l'amélioration des lignes de transport existantes, utilisées au quotidien.


Question au Gouvernement : Canal Seine Nord par Pompili

Monsieur le Ministre des Transports,

Le Premier ministre a annoncé le soutien de l’Etat au projet de Canal Seine Nord Europe.

En période de disette budgétaire tant au niveau national qu’européen, vous vous apprêtez donc à engager– au bas mot - la somme colossale de 4,5 milliards d'euros pour un projet absurde.

Depuis des années, des chiffres fantaisistes circulent sur les supposées créations d’emplois, les tonnages prévus et l’illusoire remplacement de camions que cela permettrait.

Les inquiétudes sont grandes sur l’impact environnemental de ce canal, notamment sur la ressource en eau. Le coût ne prend en compte qu’un tronçon de 4 400 tonnes au milieu d’un réseau de gabarit inférieur. Il faudra donc des budgets supplémentaires pour exploiter ce canal de façon optimale, et connecter le bassin parisien à Rotterdam en délaissant les ports français.

Dans son rapport, l’inspection générale des finances souligne que « la concentration des financements européens sur ce projet exercerait un effet d’éviction pour le financement d’autres projets d’infrastructures ».

Financer ce canal ou d’autres grands projets inutiles comme le Lyon Turin signifie donc en abandonner d’autres qui, eux, seraient vraiment utiles.

Avec les sommes englouties ici combien d’infrastructures utilisées quotidiennement par les Français pourraient être rénovées ? Combien de lignes dites « malades » de la SCNF vont devoir encore attendre, alors que le drame de Bretigny illustre l’urgence d’agir ? Quid de l’amélioration des transports urbains, des autoroutes ferroviaires, des canaux existants qui sont délaissés depuis des décennies ?

Nous avons perdu  800 millions d’euros cette année à cause des reports de la taxe poids-lourds.

Les collectivités vont être appelées à financer ce projet alors que leurs dotations devraient baisser de plus 3 milliards.

Monsieur le Ministre, quels  projets d’investissements comptez-vous supprimer pour donner suite à cette annonce ?

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close