Question au Gouvernement sur la surconsommation des ressources naturelles

Question au Gouvernement sur la surconsommation des ressources naturelles

Mercredi 2 août 2017, l'humanité a déjà consommé la totalité des ressources naturelles que la Terre peut produire en une année. Ce "jour du dépassement de la Terre" est chaque année plus précoce, et est le symptôme d'une consommation trop importante, que ce soit des ressources énergétiques, alimentaires (végétales ou animales), ou encore en eau. C'est pourquoi Barbara Pompili interroge le Ministre à la Transition Ecologique et Solidaire Nicolas Hulot sur la politique de développement durable du Gouvernement. Elle appelle à une volonté politique forte et des actions immédiates en faveur du développement durable.

 

Monsieur le Ministre,

Depuis aujourd’hui, mercredi 2 août, l’humanité vit à crédit de ses ressources naturelles.

En seulement sept mois :

  • Nous avons émis plus de carbone que notre planète ne peut en absorber,
  • Et nous avons consommé plus de ressources naturelles que la Terre ne peut en produire en un an.

Pour répondre à nos besoins de consommation, deux planètes Terre sont aujourd’hui nécessaires.

Chaque année, ce "jour du dépassement" survient de plus en plus tôt.

En France même, nous en voyons déjà les conséquences :

  • Sécheresses
  • Inondations
  • Pics de pollution
  • Disparition d’espèces
  • Epuisement des ressources halieutiques

Bien sûr il s’agit d’un problème mondial … mais la France a un rôle d’entraînement très fort à jouer.

Les solutions, nous les connaissons. Nous devons :

  • Développer les énergies renouvelables
  • Aider notre agriculture à s’adapter
  • Revoir nos politiques de mobilité
  • Réduire la consommation énergétique de nos bâtiments
  • Cesser de gaspiller, en général
  • Développer le recyclage et l’économie circulaire en général

… Tout en préservant bien sûr notre modèle social. Ce nouveau modèle de développement, en construction, répond aux enjeux environnementaux et climatiques. Il est, nous le savons, créateur d’emplois sur nos territoires.

Mais tout cela ne pourra être fait que grâce à une volonté politique forte, face à ceux qui ne pensent que le court terme, et en associant tous les acteurs.

Une nouvelle étude parue lundi indique qu’il n’y a que 5% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C… objectif fixé par l’Accord de Paris. Nous ne pouvons plus repousser sans cesse les échéances. Nous devons agir. Vite.

Monsieur le Ministre, la France a un devoir d’exemplarité. Quelles mesures concrètes comptez-vous mettre en œuvre pour que notre pays soit à la hauteur, et prépare l’avenir plutôt que le subir. 

Pour voir l'intégralité des questions au gouvernement, cliquez ici.

Equipe de Barbara Pompili

1 Comments

  1. PECOURT pierre
    3 août 2017 at 09:11
    Reply

    Bonjour
    Merci Madame de vous intéresser fortement à ce problème, je suis agriculteur et père de 3 enfants et inquiet pour l avenir de leur planète, en agriculture plusieurs solutions existent pour remplacer ou réduire le chimique sans pour autant passer au bio, ce qui fait peur à beaucoup d agriculteurs.
    Des solutions naturelles simples pour lutter contre les maladies des céréales, l interdiction de l irrigation intempestive en pleine chaleur, mais une vraie interdiction car des mesures ont été prises mais personne ne les respecte faute d amendes.
    Des bovins nourris autrement qu avec du maïs……
    Bref il y a plein de solutions le souci et que lorsque un petit comme moi se lance, fait des essais et les propose, il est systématiquement muselé et prié d arrêter car sûrement trop d argent en jeu de l autre côté.
    Sans citer personne, les amis qui travaillaient à la chambre d agriculture et qui l ont quitté n ont pas le même discours avant et après mais personne n ose.
    Il est plus que temps d oser.
    Merci Madame et surtout merci de continuer dans ce sens, ne lachez pas.
    Merci
    Cordialement
    Pierre PECOURT
    Amiens

Commenter

Close