Question au gouvernement sur l'antisémitisme

Question au gouvernement sur l'antisémitisme

Barbara Pompili a interrogé le gouvernement sur les actes antisémites qui ont eu lieu en Alsace et au Danemark. Elle a condamné fermement ces agissements et a appelé à essayer de comprendre comment on a pu en arriver là pour pouvoir y répondre de manière efficace. Aussi a-t-elle plaidé pour la mise en place d'un Grenelle de la fraternité.

 

Monsieur le Premier ministre,

Ce weekend encore, à Copenhague et en Alsace, mais également hier matin dans une interview matinale, c’est un antisémitisme tour à tour meurtrier, mortifère, fétide qui s’est exprimé.

Au-delà des indispensables condamnations publiques de ces actes insupportables, il nous faut tenter de comprendre comment on peut encore en arriver là.

Comment dans une société ouverte et tolérante de cette Europe du Nord si souvent citée pour la qualité de son vivre ensemble, on peut, comme ce fut le cas ici il y a un mois, être tué parce qu’on est juif.

Comment dans une région de France tellement marquée par l’Histoire, imprégnée d’une présence juive ancestrale, des jeunes, à la charnière entre l’adolescence et l’âge adulte, peuvent trouver une satisfaction absurde à saccager des tombes, à profaner la mémoire de morts parce qu’ils étaient juifs.

Comment, au crépuscule d’une vie, moment propice bien souvent à ce que la vérité intime se révèle, un Homme, qui fut ministre de la République, qui présida le conseil constitutionnel, peut verser dans un délirant complotisme et dans un antisémitisme vulgaire, pour ne pas dire grossier.

Ce week-end nous rappelle que l’antisémitisme n’a pas de frontières, n’a pas d’âge, n’a pas de religion.

Et ce weekend nous rappelle que combattre l’antisémitisme, c’est combattre des antisémitismes qui convergent vers la même folie, et la même impasse pour l’Humanité.

Le Président de la République a annoncé un vaste plan de lutte contre l’antisémitisme et le racisme, qu’il devrait détailler à la fin de ce mois.

Pouvez-vous nous dire, Monsieur le Premier Ministre, quelles seront les grandes lignes du plan annoncé par le Président de la République ?

N’est-il pas temps, ne serait-il pas utile, d’organiser un Grenelle de la Fraternité, comme le suggère la Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme ?

Pour voir l'intégralité des questions au gouvernement, cliquez ici.

Equipe de Barbara Pompili

A lire également

Commenter

Close