Question écrite: l'espéranto

Mme Barbara Pompili appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la pratique de l'espéranto. L'usage de cette langue est reconnu, notamment par des instances internationales telles que l'UNESCO, pour son intérêt dans les échanges entre les peuples et son action en faveur de l'amitié transnationale. L'apprentissage de l'espéranto est également considéré comme relativement aisé, notamment pour les jeunes. De nombreux professeurs de l'Éducation nationale pratiquent cette langue internationale et les associations assurant sa promotion sont très actives. C'est pourquoi elle lui demande s'il est envisagé que l'espéranto puisse devenir une option facultative au baccalauréat.

 

Question écrite n°7069 publiée au Journal Officiel le 16 octobre 2012

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close