Rapport de la mission d'information sur le site Stocamine

Rapport de la mission d'information sur le site Stocamine

Le 18 septembre, la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, conjointement avec la commission des Affaires européennes, examinait le rapport de la mission d'information sur Stocamine. La gestion et l'avenir de ce site de stockage souterrain de déchets dangereux sont en question.

Le site de Stocamine a été autorisé en 1997, mais n’a finalement été en fonctionnement que 3 ans, puisqu’il a cessé d’être exploité suite à un incendie. Depuis, un déstockage partiel a été réalisé, mais en 2017, a été délivrée une autorisation de confiner les déchets de façon permanente.

Cela pose évidemment question sur un plan environnemental et sanitaire. La nature exacte des déchets entreposés fait l’objet d’incertitudes, mais le risque potentiel, lui, est énorme : il s’agit de la pollution de la nappe phréatique d’Alsace, une des plus grandes d’Europe, que nous partageons avec l’Allemagne et la Suisse.

Nous avons jugé qu’un tel enjeu ne pouvait être ignoré. C’est pourquoi nous avons pris l’initiative de la création de cette mission d’information.

Vous pouvez visionner nos échanges ici :

Mission d'information sur le site de Stocamine

Hier, la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, conjointement avec la commission des Affaires européennes, examinait le rapport de la mission d'information sur Stocamine. La gestion et l'avenir de ce site de stockage souterrain de déchets dangereux sont en question. Le site de Stocamine a été autorisé en 1997, mais n’a finalement été en fonctionnement que 3 ans, puisqu’il a cessé d’être exploité suite à un incendie. Depuis, un déstockage partiel a été réalisé, mais en 2017, a été délivrée une autorisation de confiner les déchets de façon permanente.Cela pose évidemment question sur un plan environnemental et sanitaire. La nature exacte des déchets entreposés fait l’objet d’incertitudes, mais le risque potentiel, lui, est énorme : il s’agit de la pollution de la nappe phréatique d’Alsace, une des plus grandes d’Europe, que nous partageons avec l’Allemagne et la Suisse.Nous avons jugé qu’un tel enjeu ne pouvait être ignoré. C’est pourquoi nous avons pris l’initiative de la création de cette mission d’information.Vous pouvez visionner nos échanges ici :

Publiée par Barbara Pompili sur Mercredi 19 septembre 2018

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close