Rapport sur les véhicules utilitaires légers (VUL)

Rapport sur les véhicules utilitaires légers (VUL)

Damien Pichereau est venu présenter son rapport sur les véhicules utilitaires légers aux députés de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

On constate aujourd’hui une forte croissance du trafic de véhicules utilitaires légers, les VUL, pour le transport routier de marchandises.

Or, ce développement est à mettre en regard d’une réglementation peu contraignante, situation qui pose un certain nombre de questions notamment au niveau : environnemental, bien sûr, avec les pollutions qui y sont liées ; économique, car ce mode de transport concurrence désormais directement le transport routier par poids lourds ; social, avec des conditions de travail souvent difficiles pour les chauffeurs.

Face à ces constats, six axes d'actions majeurs en faveur d'une meilleure régulation des VUL sont proposés :

  • - professionnaliser le métier de conducteur de VUL
  • - mieux contrôler ce mode de transport grâce à de nouveaux outils plus connectés et plus efficaces
  • - améliorer l’état du parc roulant
  • - responsabiliser l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique
  • - aider les professionnels à convertir leur flotte vers des véhicules plus propres
  • - soutenir les collectivités territoriales dans leurs politiques d’urbanisme
La présentation du rapport et les échanges qui ont suivis sont à revoir ici :

Rapport sur les véhicules utilitaires légers

Damien Pichereau est venu présenter son rapport sur les véhicules utilitaires légers aux députés de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.On constate aujourd’hui une forte croissance du trafic de véhicules utilitaires légers, les VUL, pour le transport routier de marchandises. *Ce développement est à mettre en regard d’une réglementation peu contraignante, situation qui pose un certain nombre de questions notamment au niveau : environnemental, bien sûr, avec les pollutions qui y sont liées ; économique, car ce mode de transport concurrence désormais directement le transport routier par poids lourds ; social, avec des conditions de travail souvent difficiles pour les chauffeurs.Face à ces constats, six axes d'actions majeurs en faveur d'une meilleure régulation des VUL sont proposés : - professionnaliser le métier de conducteur de VUL - mieux contrôler ce mode de transport grâce à de nouveaux outils plus connectés et plus efficaces - améliorer l’état du parc roulant - responsabiliser l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique - aider les professionnels à convertir leur flotte vers des véhicules plusApropres - soutenir les collectivités territoriales dans leurs politiques d’urbanisl

Publiée par Barbara Pompili sur Jeudi 20 septembre 2018

Equipe de Barbara Pompili

A lire également

Commenter

Close