Déplacement et bilan de la COP 24

Déplacement et bilan de la COP 24

Du 12 au 14 décembre, je me suis rendue à Katowice en Pologne, pour participer à la COP24. Cette COP a permis d’approuver les règles de mise en œuvre de l’accord de Paris à partir de 2020, qui vise à limiter le réchauffement de la planète au-dessous de 2°C par rapport au début de l’ère préindustrielle.

Avec quelques députés de la commission du développement durable et de la commission des affaires étrangères, nous avons rencontré de nombreux acteurs et parlementaires d’autres pays. Ces échanges très instructifs ont été l’occasion de comparer nos analyses et les contraintes avec lesquelles nous devons avancer. J’ai pu voir à quel point la France est observée par les autres pays par rapport à ses engagements en faveur du climat. Cela me conforte dans l’idée que, même si les émissions de gaz à effet de serre de la France peuvent paraître négligeables par rapport au reste du monde, notre ardeur pour s’engager dans la transition écologique a des effets bien au-delà de nos frontières.

Cette COP a malheureusement échoué à relever l’effort collectif, comme le préconisait le dernier rapport du GIEC. Mais nous ne devons pas baisser les bras pour autant. De nouveaux sommets internationaux nous attendent et la meilleure façon de les préparer est de poursuivre l’action à l’échelle nationale et européenne.

Le changement climatique n’est pas une option. C’est un fait. Le Secrétaire général des Nations unies considère que le monde a deux ans pour éviter un désastre climatique irréversible. De retour en France, je suis plus déterminée que jamais à poursuivre mon engagement politique pour que nos enfants grandissent sur une planète accueillante.

Ces dernières semaines nous l’ont confirmé, la transition écologique ne s’administre pas comme le reste des politiques publiques. Nous devons, notamment à travers la grande concertation qui sera mise en place à partir de janvier 2019, travailler ensemble pour concilier ces enjeux avec les impératifs de justice sociale, afin que chacun puisse vivre correctement cette transition.

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close