Table ronde sur les Objectifs de Développement Durable

Table ronde sur les Objectifs de Développement Durable

Mercredi 20 septembre, la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire organisait une table ronde portant sur les Objectifs de Développement Durable. C'est dans le cadre de l'Agenda 2030, élaboré par l'Assemblée générale des Nations Unies, et adopté le 25 septembre 2015, qu'ont été définis les Objectifs de Développement Durable.

Qu'est-ce que les ODD ?

L'Agenda 2030 se définit comme un programme pour les populations, pour la planète, la prospérité, la paix et les partenariats. C'est ce qu'on appelle les "5P". Il fixe 17 objectifs de développement durable qui concernant des enjeux environnementaux certes, mais également économiques et sociaux, rejoignant en cela la définition même du développement durable qui s'appuie sur ces trois piliers. Ces 17 objectifs se déclinent ensuite en 169 cibles, souvent dotées d'indicateurs de suivi et d'objectifs chiffrés que tous les pays du monde se sont engagés à atteindre d'ici à 2030.

Ces objectifs ont un champ très large. Ils recouvrent aussi bien les enjeux de lutte contre les changements climatiques, de l'énergie propre, de la biodiversité aquatique ou terrestre, que ceux de l'éradication de la pauvreté et de la faim dans le monde, de l'éducation, de la réduction des inégalités ou encore de la paix.

L'adoption des ODD prend la suite de deux processus internationaux. Le premier est celui des Sommets de la Terre, dont le dernier, "Rio+20", s'est tenu à Rio en 2012 et où a été acté le principe de la définition de nouveaux objectifs de développement durable. Le deuxième processus est celui des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), adoptés en 2000 pour une période de 15 ans.

Les intervenants à la table ronde

Laurence MONNOYER-SMITH : Commissaire Générale au développement durable.

Damien DEMAILLY : Directeur du programme d'intervention sur les ODD et Coordinateur des programmes d'intervention à l'Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI).

Bettina LAVILLE : Présidente du Comité 21 (premier réseau multi-acteurs en matière de développement durable.

Rémy RIOUX : Directeur de l'Agence française pour le développement.

 

Pour revoir l'intégralité de cette audition: cliquer ici

 

Extrait de l'intervention de Barbara Pompili :

Si les ODD ne constituent pas en eux-mêmes un acte juridiquement contraignant pour les gouvernements, il doit en être assuré une large diffusion afin de permettre à toutes les communautés nationales de s'en saisir et de les mettre en œuvre.

A l'échelle internationale, c'est le Forum politique de haut niveau qui assure le suivi de leur mise en œuvre. Chaque année, tous les acteurs, institutionnels ou non, peuvent en discuter au cours de ses sessions. Au niveau français, c'est la déléguée interministérielle au développement durable, Mme Laurence MONNOYER-SMITH, qui assure et coordonne la mise en œuvre de la déclinaison de ces objectifs au sein de nos politiques publiques.

Avant de laisser la parole à nos invités, je voudrais simplement finir en précisant que nous attendons de cette table ronde qu'elle nous éclaire sur différents aspects :

  • Quelle est la méthode retenue pour la mise en œuvre de ces ODD en France ?
  • Où en sommes-nous de la mise en œuvre des ODD ? Sommes-nous sur la bonne voie pour atteindre les ODD à l'horizon 2030?
  • Comment mieux associer la représentation nationale à la réalisation de ces objectifs de développement durable ? Je rappelle que certains pays comme l'Allemagne par exemple, disposent de commission parlementaires dédiées au suivi de ces objectifs. Le cas de la Norvège est également exemplaire puisque le choix y a été fait de structurer l'élaboration et la discussion budgétaire autour des ODD, impliquant directement les parlementaires dans leur suivi : chaque ministre responsable d'un objectif doit ainsi présenter un rapport de suivi des cibles rattachées dans sa proposition de budget. Quelles seraient vos propositions en la matière?

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close