Vers la création d'un établissement public unique pour la nature : regroupement de l'AFB et de l'ONCFS

Vers la création d'un établissement public unique pour la nature : regroupement de l'AFB et de l'ONCFS

Mercredi, j'ai été nommée rapporteure sur le projet de loi qui va créer un nouvel établissement regroupant l'Office national de la chasse et la faune sauvage et l'Agence française pour la biodiveristé (AFB). Ce projet de loi propose également de modifier les missions des fédérations des chasseurs et de renforcer la police de l’environnement.

Je suis très heureuse de cette nomination qui s'inscrit dans le prolongement de mon travail en tant que Secrétaire d'Etat. C'est en effet la Loi Biodiversité, que j'avais portée, qui a donné naissance à l'AFB, afin de répondre à la nécessité de préservation et de restauration de la biodiversité.

Les études scientifiques sur la disparition de la biodiversité dans le monde et en France sont alarmantes. La richesse exceptionnelle de notre biodiversité, en particulier ultramarine, donne à la France une responsabilité particulière sur ces enjeux, y compris au niveau international. Il était indispensable de placer enfin cette problématique sur le même plan que celle de la lutte contre les changements climatiques, qui constitue l’autre pilier de la politique environnementale. D'où la création de l'AFB. Mais cette création était incomplète. Un autre opérateur important oeuvre en effet dans le champ de la biodiversité : l'ONCFS.

L'Office fait partie intégrante de la politique de préservation de la biodiversité et est reconnu comme tel car, en plus des ses missions de police ou liées à la chasse, il mène aussi de nombreuses autres activités. Pour sa part, l’AFB exerce aussi des missions de police, en particulier de police de l’eau, et la loi « Biodiversité » avait prévu la possibilité pour ces deux opérateurs de collaborer dans le cadre d’unités de travail communes. Ces deux établissements ont donc à la fois des missions communes et d’autres qui se complètent et se renforcent ainsi mutuellement.

Aujourd'hui, ce projet de loi va ainsi nous permettre de rendre notre action plus forte et plus identifiable sur l'ensemble des enjeux liés à la nature en créant un nouvel établissement regroupant deux acteurs majeurs investis sur ces enjeux.

En tant que rapporteure, j'organise de nombreuses auditions, ouvertes à l’ensemble des députés. Mais aujourd’hui, c'est au sein de la Commission du développement durable que les deux directeurs généraux ont été auditionnés : Olivier Thibault pour l'ONCFS et Christophe Aubel pour l'AFB. Une réunion passionnante sur des sujets qui le sont tout autant. A revoir ici.

AFB ONCFS

Mercredi, j'ai été nommée rapporteure sur le projet de loi qui va créer un nouvel établissement regroupant l'Office national de la chasse et la faune sauvage et l'Agence française pour la biodiveristé (AFB). Ce projet de loi propose également de modifier les missions des fédérations des chasseurs et de renforcer la police de l’environnement.Je suis très heureuse de cette nomination qui s'inscrit dans le prolongement de mon travail en tant que Secrétaire d'Etat. C'est en effet la Loi Biodiversité, que j'avais portée, qui a donné naissance à l'AFB, afin de répondre à la nécessité de préservation et de restauration de la biodiversité.Les études scientifiques sur la disparition de la biodiversité dans le monde et en France sont alarmantes. La richesse exceptionnelle de notre biodiversité, en particulier ultramarine, donne à la France une responsabilité particulière sur ces enjeux, y compris au niveau international. Il était indispensable de placer enfin cette problématique sur le même plan que celle de la lutte contre les changements climatiques, qui constitue l’autre pilier de la politique environnementale. D'où la création de l'AFB. Mais cette création était incomplète. Un autre opérateur important oeuvre en effet dans le champ de la biodiversité : l'ONCFS. L'Office fait partie intégrante de la politique de préservation de la biodiversité et est reconnu comme tel car, en plus des ses missions de police ou liées à la chasse, il mène aussi de nombreuses autres activités. Pour sa part, l’AFB exerce aussi des missions de police, en particulier de police de l’eau, et la loi « Biodiversité » avait prévu la possibilité pour ces deux opérateurs de collaborer dans le cadre d’unités de travail communes. Ces deux établissements ont donc à la fois des missions communes et d’autres qui se complètent et se renforcent ainsi mutuellement.Aujourd'hui, ce projet de loi va ainsi nous permettre de rendre notre action plus forte et plus identifiable sur l'ensemble des enjeux liés à la nature en créant un nouvel établissement regroupant deux acteurs majeurs investis sur ces enjeux.En tant que rapporteure, j'organise de nombreuses auditions, ouvertes à l’ensemble des députés. Mais aujourd’hui, c'est au sein de la Commission du développement durable que les deux directeurs généraux ont été auditionnés : Olivier Thibault pour l'ONCFS et Christophe Aubel pour l'AFB. Une réunion passionnante sur des sujets qui le sont tout autant. A revoir ici.

Publiée par Barbara Pompili sur Vendredi 23 novembre 2018

 

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close