Vivre deux jours dans la peau d'un malade atteint d'une MICI

Vivre deux jours dans la peau d'un malade atteint d'une MICI

Jeudi 6 décembre, rencontre avec Alain Olympie, directeur de l'association AFA Crohn RCH France, pour échanger sur les conditions de vie des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI).

Quotidien dont j'ai pu avoir un aperçu en participant à l'opération « In Their Shoes », élaborée par le laboratoire TAKEDA, et qui consiste à se mettre – autant que possible – à la place d'une personne touchée par la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. 36H de mise en situation très concrète sur les contraintes, les douleurs, les échanges avec le corps médical... Des défis qui pourraient prêter à sourire au premier abord (« vous avez 5 minutes pour trouver des toilettes ») mais qui montrent très bien les difficultés que pose la maladie, trop souvent considérée comme honteuse, pour la vie personnelle et professionnelle.

Merci à l'association pour cet exercice de sensibilisation, jusque-là réservé aux personnels médicaux, qui permet de se rendre compte très concrètement de l'intérêt d'appuyer la recherche, d'adapter l'espace l'espace public mais aussi de communiquer sur ces maladies pour améliorer la vie des personnes touchées, particulièrement nombreuses dans les Hauts-de-France.

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close