Vote en commission DDAT de la commission d'enquête sur la sûreté et sécurité nucléaire

Vote en commission DDAT de la commission d'enquête sur la sûreté et sécurité nucléaire

Le 24 janvier, la commission Développement durable et aménagement du territoire a voté la proposition de résolution de création d'une commission d'enquête sur la sûreté et sécurité des installations nucléaires !
Prochaine étape, le vote en séance du 31 janvier : Si la commission d'enquête est définitivement validée par ce vote, alors nous pourrons commencer les travaux.
L'objectif ? Avec un groupe composé de 30 députés (issus de tous partis et de toutes commissions), enquêter et auditionner de nombreux acteurs en lien avec l'industrie nucléaire (entreprises, pouvoirs publics, associations). Cela impliquera d'étudier des questions comme les défaillances techniques, les actes malveillants ou la gestion des déchets radioactifs.
Que l'on soit pour ou contre l'énergie nucléaire, nous avons tous intérêt à s'assurer de la sûreté et sécurité de nos installations en France, tant elles sont présentes sur notre territoire et tant elles vont nous accompagner dans le temps.
En effet, la représentation nationale prend ses responsabilités sur la question, et je me réjouis d'être la rapporteure de cette commission d'enquête que j'ai proposée, aux côtés de Richard Ferrand et des députés En Marche!, qui nous offre de belles sessions de travail en perspective...

Vote commission d'enquête

La commission Développement durable et aménagement du territoire a voté cet après-midi la proposition de résolution de création d'une commission d'enquête sur la sûreté et sécurité des installations nucléaires !Prochaine étape, le vote en séance du 31 janvier : Si la commission d'enquête est définitivement validée par ce vote, alors nous pourrons commencer les travaux.L'objectif ? Avec un groupe composé de 30 députés (issus de tous partis et de toutes commissions), enquêter et auditionner de nombreux acteurs en lien avec l'industrie nucléaire (entreprises, pouvoirs publics, associations). Cela impliquera d'étudier des questions comme les défaillances techniques, les actes malveillants ou la gestion des déchets radioactifs. Que l'on soit pour ou contre l'énergie nucléaire, nous avons tous intérêt à s'assurer de la sûreté et sécurité de nos installations en France, tant elles sont présentes sur notre territoire et tant elles vont nous accompagner dans le temps. En effet, la représentation nationale prend ses responsabilités sur la question, et je me réjouis d'être la rapporteure de cette commission d'enquête que j'ai proposée, aux côtés de Richard Ferrand et des députés En Marche!, qui nous offre de belles sessions de travail en perspective...

Publié par Barbara Pompili sur mercredi 24 Janvier 2018

 

Equipe de Barbara Pompili

Commenter

Close